IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

On se fout de nous, comme toujours

Pour découvrir le sujet, cliquer ici

Notre point de vue.

Qui peut croire que les responsables de la Haute Autorité de Santé, entre autres, aient pu ignorer depuis des décennies maintenant, les relations souvent incestueuses entre les laboratoires pharmaceutiques, les médecins et les dirigeants de la Sécu, sans oublier les politiques bien sûr.

Qui peut croire que ces mêmes personnages aient toujours pu ignorer jusqu'à récemment, que de nombeux médicaments étaient inutiles et/ou entrainaient des effets secondaires dangereux, en tout état de cause étaient souvent prescrits de manière pour le moins inappropriée.

Qui peut croire que les déclarations des Sieurs Bernard Debré et Philippe Even ne sont pas tardives.

Alors que depuis des décennies, la Sécu accepte de rembourser des médicaments dont elle ne peut ignorer les effets inutiles et/ou néfastes, elle s'emploie depuis quelques temps à déclarer que tel ou tel médicament ne sera plus remboursé sous le prétexte qu'il est trop prescrit ou pas suffisamment efficace. Crise oblige.

Bien sûr, la Sécu ne saurait éviter un véritable tollé si elle s'attaquait, à elle seule, à un nombre de médicaments toujours croissant. D'où la nécessité de recourir au stratagème que nous découvrons au travers des déclarations que l'on connaît aujourd'hui, y compris que le cholestérol ne serait pas dangereux.

Pourtant depuis toujours, à écouter nos médecins, le cholestérol a toujours été source de maladies cardio-vasculaires et la conséquence de comportements individuels irresponsables, comme toujours d'ailleurs.

Qui peut croire, que toutes les informations qu'on nous dispense aujourd'hui ne vont pas dans le sens des intérêts d'un système qui est aujourd'hui dans un état moribond, cet état moribond étant pour le coup les conséquences de dysfonctionnements irresponsables ET malhonnêtes des organismes incriminés.

Pour ceux qui ont le temps, vous pouvez revoir le reportage diffusé sur France 2 en cliquant sur le lien ci-dessous:

Laboratoires pharmaceutiques : un lobby en pleine santé