IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

FRANCAISE DE MECANIQUE (filiale Renault et PSA).

 

Souvenez vous notre éditorial du 04 février 2008, au sujet du décret 2001-97, visant les produits CMR (cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques).

Ce décret précise qu'un salarié ne peut être exposé à un CMR que si il a fait l'objet d'une visite médicale préalable; une fiche d'aptitude devant être établie.

Nous vous avons fait part de notre contestationet de notre"écoeurement" à l'égard d'une telle décision.

Compte tenu de ce que nous sommes amenés à constater à la Française de Mécanique, mais aussi au sein d'autres entreprises (car d'autres actions vont prochainement être lancées), nous n'avons pas l'intention de changer d'opinion.

En effet, à la lecture des dossiers médicaux de nos adhérents (par exemple, ceux de la Française de Mécanique) que devons nous constater.

Il existe une fiche d'aptitude, mais très honnêtement, il faut bien admettre que ce sont des parodies de fiches (Rappel de la définition du mot parodie: imitation grotesque et cynique); les transcriptions de l'examen médical justifiant l'exposition aux CMR n'existant même pas.

Quoiqu'il en soit, compte tenu de ce que nous vous avons expliqué lors de notre dernier éditorial, à savoir que l'apparition des premiers symptômes de maladies chez un salarié, entraînait la décision de "muter immédiatement" celui-ci dans un service où il ne risquait plus d'être exposé à des produits chimiques dangereux, démontre bien le caractère perfide et ignoble de la notion de fiche d'aptitude. Celà n'a de cesse de se produire à la Française de Mécanique.

Au travers des informations et autres éléments en notre possession, il apparaît clairement qu'un salarié - soit-disant apte à être exposé à des CMR- tombe malade après avoir été exposé à ces produits, au même titre que s'il avait été déclaré inapte.

Et comment pourrait-il en être autrement. Pouvez-vous vous imaginer qu'une partie d'entre nous soit à l'abri des cancers, y compris après une exposition prolongée à des produits cancérogènes.

De vous rappeler une remarque que nous vous avions faite dans notre éditorial du 05 février 2008 (Code du travail... Régulièrement bafoué) voir ici , et que de nombreux autres scientifiques font régulièrement: "Rédiger une telle fiche d'aptitude revient à demanderà un pneumologue de délivrer à son patient un certificat attestant qu'il ne présente pas de contre-indication au tabagisme".