IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

APRES LES MEDECINS, CE SONT LES INSPECTEURS DU TRAVAIL

 

Nous vous avons déjà fait part, à plusieurs reprises, de notre exaspération au regardla non-intervention des inspecteurs du travail dans le cadre durespect desréglementations enentreprises; c'est quand même là leur mission essentielle.

Et naturellement, nous resterons sur nos positions.

Néanmoins, il ne faut jamais généraliser.

La preuve en est: le cas de Gérard FILOCHE, inspecteur du travail, doté d'une excellente réputation, y compris à nos yeux, mais mis en examen dans l'exercice de ses missions.

Cet inspecteur est donc dans la tourmente tout simplement parce qu'il est respectueux des textes et qu'il estsoucieux d'être juste dans ses activités.

Aumême titre que pourles médecins du travail, cette affaire montre bien que pour éviter les problèmes, il vaut mieux agir en "serviteur" à l'égard du patronat. Force est de constater, une fois de plus, l'hypocrisie du système.

Du reste, certains fonctionnaires ne sont pas dupes. Sachez, par exemple, quesouvent des Adhérents nous rejoignentsur les conseils d'agents de la sécurité sociale, pour se faireaider dans le cadre de leurs demandes de reconnaissance de leur pathologie, au titre de la maladie professionnelle.

En attendant que les Prud'Hommes soient à leur tour visés, ce qui ne saurait tardé à notre avis (nous sommes persuadés que nous aurons l'occasion d'en reparler bientôt), il nous paraît pour le moins opportun de:

-nous mobiliser pour soutenir cet inspecteur;

- par voie de conséquence défendre l'intérêt de tous les salariés (nous appellerons çà: "l'intérêt général");

- refuser que la justice serve une fois de plusde bouc émissaire.

Si tous les employeurs ne sont pas coupables, LOIN S'EN FAUT, les plus "gros" sous la "houlette" de leur syndicat, s'attachent à transformer ce qui aurait dû être "leur" débâcle financière en débâcle sociale et juridiquepour tous lessalariés.

Vous trouverez dans le lien ci-dessous l'historique de cette affaire et la possibilité de soutenir cet inspecteur au travers d'une pétition.

cliquer ici:

Vous noterez que d'une part,la Direction Générale du Travail semble de toute évidence "lâcher" son collaborateur et d'autre part, mais là vous ne serez pas étonnés, les partenaires sociaux ne semblent pas intervenir non plus.

Pour bien vous DEMONTRER la gravité de la situation, nous publierons ces prochains jours un éditorial sur les conséquences du comportement des partenaires sociaux. CHAUD.