IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

  LES MALADIES PROFESSIONNELLES...

QUAND LES DELEGUES SYNDICAUX EUX-MEMES SONT TOUCHES

 

 

Pour corroborer nos remarques sur les syndicats (voirnos éditoriaux des 28, 29 et 30 avril)

Certains de ces délégués viennent de se rapprocher de notre association, car victimes eux aussi des maladies professionnelles et notamment de cancers professionnels.

Comme beaucoup de salariés français, ils ont dû estimer qu'ils étaient probablement à l'abri de ce genre de péripéthies, jusqu'au jour où comme tout le monde...

S'il est vrai qu'une partie (trop faible) de ces délégués tentent de faire changer les choses en matière de protection de la santé des travailleurs sur les lieux de travail, il est évident que de manière isolée, ils ne peuvent guère aboutir.

La preuve en est qu'ils sont touchés,comme des centaines de milliers d'autres Français, par ce fléauengendré parle "risque chimique".

Le premier qui nous a contacté (et qui, comme beaucoup de ses collègues, devrait être décédé, compte tenu de son parcours professionnel), est atteint de trois cancers différents, qu'il ne parvient pas à faire reconnaître comme maladies professionnelles !

Son remplaçant, au titre de délégué syndical, est atteint lui de deux cancers "seulement" (si nous pouvons nous permettre de faire un peu d'humour NOIR).

 

Au sein d'une autre entreprise, compte tenu du nombre de personnes atteintes par lespathologies professionnelles, les délégués syndicaux ont choisi (et bien leur en a pris) de nous contacter. Le fait que des collègues du syndicat étaient atteints eux aussi de ces cancers professionnels,les a amenés à nous remettrele rapport annuel des médecins du travail de l'entreprise... EDIFIANT.

 

Et de devoir déplorer une fois encore: la grandearnaque syndicale.

Celle-ci s'inscrivant dans le fait que si certains délégués syndicaux sont suffisamment "humains" pour faire leur job et plus particulèrement pour faire ce que les syndiqués attendent d'eux, à savoir la défense de leurs intérêts, les "grands seigneurs parisiens" qui représentent ces centrales syndicales sont parfaitement et depuis toujours absents du débat et du combat.

Ceux-ci préférant, comme chacun sait, bloquer régulièrement le pays, méprisantde nombreux salariés, et faire le jeu des politiques (quels que soient lesdits politiques).

POUR TOUT DIRE, A NOS YEUX, ILS NE MERITENT PAS LEURS SYNDIQUES.

Et bien sûr, cette arnaque syndicale s'inscrit également dans le cadre voulu et traditionnel en France "de la division". En effet, nous sommes obligés de remarquer que s'ils ont découvert l'APMP, pour autant ils continuent à s'ignorer les uns les autres. QUEL GACHIS !

Il nous semble indéniable que s'ils étaient unis dans cette "guerre impitoyable contre les maladies professionnelles", nous nous en porterions beaucoupmieux, si vous nous permettez l'expression (et la sécurité sociale aussi).

A ce sujet, nous serons amenés à vous démontrer prochainement, qu'AGIR contre les maladies professionnelles, et améliorer la situation de la sécurité sociale, c'est aussi de manière réelle et sérieuse AMELIORER NOTRE POUVOIR D'ACHAT.

 

Contrairement à "certains milieux" nous resterons respectueux du secret de l'instruction, et ne vous divulguerons les indentités des personnes intéressées seulement après que le procès ait abouti et bien sûr avec leur accord.