IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

MEDECIN DU TRAVAIL... DEONTOLOGIE MEDICALE

 

L'édito de ce jour va traiter du dilemme que pose la création de la "fiche d'aptitude" dans le cadre des décrets portant sur les CMR (voir notre édito du 04 février 2008) et portant sur le risque chimique (voir notre édito du 18 février 2008) au médecin du travail.

Souvenez-vous c'est cette fiche d'aptitude qui consiste à faire reconnaître par un médecin du travailqu'un salarié est apte à être exposé à des cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques età tout produit dangereux en général, donnant ainsi un blanc seing à l'employeur.

Mais cet édito s'adresse aussi et surtout aux médecins du travailque nous nommerons de "complaisants", puisqu'il y en a.

DECRET N° 52-1263 du 27 Novembre 1952:

Article 9. Le médecin du travail est lié par un contrat passé avec l'employeurou le président du service interentreprises.

Ce contrat est conclu dans les conditions prévues dans le décret N° 47-1169 du 27 Juin 1947, portant code de déontologie médicale.

 

DECRET N° 47-1169 du 27 Juin 1947 portant code de déontologie médicale:

Article 1er. Les dispositions du présent code s'imposent à tout médecin inscrit au tableau de l'ordre.

TITRE Ier

Article 2. Tout médecin doit s'abstenir, même en-dehors de l'exercice de sa profession, de tout agissement de nature à déconsidérer celle-ci.

Article 7. Un médecin ne peut pas abandonner ses malades en cas de danger public, sauf sur ordre formel, et donné par écrit, des autorités qualifiées.

Article 8. Il est interdit à un médecin d'établir un rapport tendancieux ou de délivrer un certificat de complaisance.

Article 10. L'exercice de la médecine est un Ministère; celle-ci ne doit en aucun cas, ni d'aucune façon, être pratiquée comme un commerce.

Sont spécialement interdits au médecin:

Toute collaboration à une entreprise commerciale de soins dans laquelle le médecin n'aurait pas sa complète indépendance professionnelle.