IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

VALEUR LMITE D'EXPOSITION PROFESSIONNELLE...

DEFINTIONS

 

En prévision de notre " important " prochain éditorial qui traitera du DECRET 2003-1254 portant sur le risque chimique, dans sa globalité, il est absolument nécessaire de bien comprendre ce que l'on entend par V L E P ( valeur limite d'exposition professionnelle ).

Vous constaterez précisément que l'exposition des personnes aux polluants dangereux ( = produits chimiques dangereux ) doit être évitée ou réduite à son niveau le plus bas possible. Ce niveau, dans tous les cas, doit être inférieur à la valeur limite d'exposition professionnelle.

Eu égard à ce qui précède, il était utile de définir une mesure d'appréciation de la qualité de l'air des lieux de travail. Il s'agit donc de surveiller la qualité de l'air des lieux de travail.

Cette mesure d'appréciation (VLEP) s'exprime en " ppm " ( = partie par million ) ou en " mg/m3 d'air " ( = milligrammes par mètre cube d'air ).

DEFINITION. La valeur limite d'un composé chimique représente la concentration dans l'air que peut respirer une personne pendant un temps déterminé sans risque d'altération pour sa santé, même si des modifications physiologiques réversibles sont parfois tolérées.

Aucune atteinte organique ou fonctionnelle de caractère irréversible ou prolongé n'est raisonnablement prévisible.

Toutefois, l'expérience montre que de nouvelles pathologies continuent d'être découvertes; c'est pourquoi, il convient que les pratiques retenues visent à abaisser les niveaux d'exposition à des valeurs aussi basses que raisonnablement possibles.

Vous avez pu vérifier dans notre éditorial: " LES MALADIES PROFESIONNELLES " que les produits CMR ne sont pas les seuls produits chimiques dangereux.

Compte tenu de ce qui précède, vous savez maintenant que, pour éviter tout risque de maladie au contact d'un produit chimique, il ne faut surtout pas être exposé, dans l'air de travail,à des concentrationsde ce produit, supérieures à la VLEP (valeur limite d'exposition professionnelle) du produit chimique utilisé. Or, en matière de solvant, il faut considérer qu'ils ont tous une V L E P.

Pour vérifier que les CMR ne sont pas les seuls produits à incriminer, nous vous proposons de vous rendre sur le site: http://www.inrs.fr

Allez dans: "mots clés" et tapez ED984, puis téléchargez le document intégral:le tableau des VLEP se situe de la page9 à 19.

REMARQUE. Ce que l'INRS appelle la VLCT est en fait la VLE à court terme et vous pouvez donc considérer la VME du tableau comme la VLEP. ( Voir notre éditorial du 04 février, appelé: décret 2001-97).