IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX

NOUVEL ETIQUETAGE

 


Aujourd'hui et demain (25 et 26 février 2008) a lieu au Palais du Pharo à Marseille un colloque, dont l'objet est: " La classification et l'étiquetage des produits chimiques dangereux encore appelé: le Système général harmonisé SGH ".

Les organisateurs sont l'Association internationale de sécurité sociale (comité Chimie, en collaboration avec le comité Recherche), INRS.

Le SGH organisé sous l'égide des Nations unies, " vise à harmoniser "...

Il va se traduire en Europe, nous dit-on, par un réglement qui pourrait être applicable dès 2008, dans tous les pays de l'Union. Afin d'anticiper sa mise en oeuvre, l'AISS et l'INRS organisent ce colloque à destination des producteurs de produits chimiques, des utilisateurs et des organismes qui vont aider les entreprises à étiqueter leurs produits.

Vous pourrez prendre connaissance de l'entièreté de ce texte sur: http://www.inrs.fr (tapez dans mots-clés: SGH puis: vers un nouvel étiquetage des produits dangereux)

A la question: QU'EST-CE QUE LE S G H

Il s'agit de " recommandations " (*)élaborées au niveau " international " harmonisant:

- les critères de classification qui permettent d'identifier les dangers que présentent les produits chimiques;

- les éléments de communication sur ces dangers (contenu de l'étiquette et de la fiche de données de sécurité)

A la question: QUEL EST LE BUT DU S G H

Harmoniser les systèmes existants afin de créer un système de classification et d'étiquetage unique à l'échelle mondiale

A la question: QUELLES SONT LES DIFFERENCES ENTRE LE S G H ET LE SYSTEME ACTUELLEMENT APPLIQUE EN FRANCE

Terminologie:

- le terme de "substance" est conservé mais celui de "préparation" est remplacé par "mélange"

- le terme de "catégorie de danger" est remplacé par celui de "classe de danger"

Définition des dangers:

Exemple: danger en cas d'aspiration:

Dans la réglementation actuelle, les substances et préparations présentant un danger en cas d'aspiration appartiennent à la catégorie de danger nocifs (il s'agit des produits associés au symbole Xn et à la phrase de risque R65). Selon le S G H ils entrent dans la classe de danger "danger par aspiration", qui leur est spécifiquement dédiée.

Critères de classification:

Exemple 1: classe de danger "liquides inflammables": un liquide de point d'éclair à 58°C est ainsi classé inflammable catégorie 3 selon le système S G H. Or ce même liquide n'est pas classé pour son inflamabilité dans le système actuel.

Exemple 2: classe de danger "toxicité aiguë": une substance classée très toxique par ingestion (catégorie la plus sévère en toxicité aiguë) dans le cadre du système européen actuel peut selon les cas être classée par le SGH en catégorie 1 (la plus sévère) ou en catégorie 2 de toxicité aiguë.

Exemple 3: pour qu'une préparationsoit en catégorie 1 (T, R60), il suffit qu'elle contienne 0,5% d'une substance toxique pour la reproduction de catégorie 1; avec le système S G H: 0,3%

...

COMMENTAIRES APMP:

(*) Il s'agit là bien sûr de recommandations... avec tout ce que celà n'entraîne pas...

Même si ce nouveau réglement va dans le bon sens, de toute évidence, ce n'est pas celà qui va lutter contre l'explosion des maladies profesionnelles. Il y a certainement mieux à faire.

Ce qu'il faut, c'est une application réelle et sérieuse des textes quifont référenceà ces recommandations. Pour celà et comme toujours, il faut la volonté et le courage de sanctionnertous les cas d'infractions.