IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

LES MALADIES PROFESSIONNELLES

 

Comme vous avez pu le constater sur notre dernier éditorial (Un peu de médecine...) les solvants pénètrent avec une extrême facilité dans nos organismes, que ce soit par inhalation ou par voie dermique.

Et comme vous pouvez l'imaginer,là se trouve l'originedes maladies professionnelles, liées à l'utilisation des produits chimiques; notamment les solvants.

Tout ceci est tellement réel que les maladies professionnelles sont répertoriéesdans des tableaux par la CNAM (caisse nationale d'assurance maladie).

Pour votre information:

- Les maladies professionnelles: N° 22...........................................:correspondent aux atteintes psychiques

- Les maladies professionnelles: N° 12 - 14 - 22 - 74...................:correspondent aux atteintes oculaires

- Les maladies professionnelles: N° 3 - 11 - 14..............................:correspondent aux atteintes du foie

- Les maladies professionnelles: N° 3 - 11......................................:correspondent aux atteintes des reins

- Les maladies professionnelles:N° 3 - 9 - 11 - 22 - 59 - 84.........:correspondent aux atteintes neurologiques

- Les maladies professionnelles: N° 4 - 14......................................:correspondent aux atteintes hématologiques

- Les maladies professionnelles: N°4 - 14......................................:correspondent aux atteintes cardio-respiratoires

- Les maladies professionnelles: N° 3 - 9 - 11 - 13 - 14 - 55........:correspondent aux atteintes dermatologiques

- Les maladies professionnelles: N°4bis - 14 - 22.........................:correspondent aux atteintes gastro-intestinales.

 

Souvenez vous, dans notre éditorial du 1er février intitulé "communiqué de presse du Ministère du travail " où en réponse à Gérard LARCHER, à la CNAM et à l'INRS, nous n'admettions pas que le décret 2003-1254 qui porte sur le risque chimique (et qui fera l'objet d'un éditorial très prochainement) soit passé une fois de plus sous silence, car outre les cancers, il vise à éviter toutes ces maladies.

A la lecture de l'éditorial de ce jour, vous pouvez constater que par maladies professionnelles, il ne faut pas entendre seulement: les cancers, les problèmes génétiques et de reproduction, mais aussi toutes ces autres maladies...Toutes ces autres maladies que bien sûr, vous n'avez jamais imaginé d'origine professionnelle.

Par exemple en France, c'est bien connu:

une maladie du foie est dûe "naturellement" à l'alcool etune maladie cardio-respiratoire est dûe "naturellement" à la cigarette.

Comprenez que le fait de vous culpabiliser, dédouane les vrais responsables.Comprenez aussi qu'à partir du moment où vous culpabilisez, "dans votre inconscient", vous ne penserez jamais à accuser quelqu'un d'autre, tel quevotre employeur et parfois votremédecin du travail.

D'un nombre bien plus important encore que le nombre de cancers, nous vous laissons le soin d'imaginer le coût que toutes ces maladiesreprésentent pour notre Sécurité sociale. Bien sûr, les Français consomment des médicaments. A qui la faute ?

 

Il a donc été attribuéun numéro à chacune de ces maladies professionnelles qui sont liées à l'utilisation des solvants en milieu professionnel. Nous allons maintenant nous attacher à vous expliquer à quoi elles correspondent.

Désolé, certains d'entre vous trouveront ces termes "barbares". Néanmoins, dans l'immédiat, il s'agit tout simplement de vous fournir une information cohérente. Nous vous expliquerons, lors d'un prochain éditorial, comment les utiliser, sans avoir la moindre connaissance en matière de chimie.

NB. MP = maladie professionnelle.

MP 3 Intoxications professionnelles par le tétrachloroéthane

MP 4 Hémopathies provoquées par le benzène et tous les produits en renfermant

MP 4bis Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant

MP 9 Affections provoquées par les dérivés halogénés des hydrocarbures aromatiques

MP 11 Intoxications professionnelles par le tétrachlorure de carbone

MP 12 Affections professionnelles provoquées par les hydrocarbures aliphatiques halogénés énumérés ci-après: dichlorométhane;trichlorométhane; tribomométhane; triidométhane; tétrabromométhane; chloroéthane; 1,1-dichloroéthane; 1,2-dibromoéthane; 1,1,1-trichloréthane; 1,1,2-trichloroéthane; 1,1,2,2-tétrabromoéthane; pentachloréthane; 1-bromopropane; 2-bromopropane; 1,2-dichloropropane; trichloroéthylène, tétrachloroéthylène (=perchloroéthylène); dichloro-acétylène, trichlorofluorométhane; 1,1,2,2-tétrachlor - 1,2-difluoroéthane; 1,1,2,2-tétrachloro - 2,2-difluoroéthane; 1,1,2-trichloro - 1,2,2-trifluoroéthane; 1,1,1-trichloro - 2,2,2-trifluoroéthane; 1,1-dichloro - 2,2,2-trifluoroéthane; 1,2-dichloro - 1,1-difluoroéthane; 1,1-dichloro - 1-fluoroéthane

MP 13 Intoxications professionnelles par les dérivés nitrés et chloronitrés des hydrocarbures benzéniques

MP 14Affections provoquées par les dérivés nitrés du phénol (dinitrophénols, dinitro-orthocrésols, dinoseb), par le pentachlorophénol, les pentachlorophénates et par les dérivés halogénés de l'hydrobenzonitrile (bromoxyl, ioxynil)

MP 22 Sulfocarbonisme professionnel

MP 55 Affections professionnelles dûes aux amibes

MP 59 Intoxications professionnelle par l'hexane

MP 74 Affections professionnelles provoquées par le furfural et l'alcool furfurylique

MP 84 Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel: hydrocarbures liquides aliphatiques ou cycliques saturés ou insaturés et leurs mélanges, hydrocarbures halogénés liquides, dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques, alcools, glycols, éthers, diméthylformamide, diméthylacétamine, acétonitrile et propionitrile, pyridine, diméthylsulfone et diméthylsulfoxyde.

 

Un prochain éditorial sera consacré à la définition des maladies professionnelles, leurs modalités de reconnaissance (une maladie peut être reconnue professionnelle, même si elle n'entre pas dans l'un des tableaux ci-dessus),les obligations quant à la déclaration, vos droits...

Nous ne manquerons pas de faire les commentaires qui s'imposent.