IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

LES PRODUITS CHIMIQUES ET PLUS PARTICULIEREMENT LES SOLVANTS

 


 

Parmi les produits chimiques, il faut distinguer trois grands groupes:

- Les acides

- Les bases

- LES SOLVANTS.

Tant il est vrai que les bases et surtout les acides ont des effets suffisamment désagréables et immédiats pour que les utilisateurs prennent d'eux-mêmes les précautions nécessaires,

Tant il est vrai également que l'utilisation des solvants est beaucoup plus pernicieuse, pour ne pas dire plus vicieuse, surtout dans le cadre des services maintenance et entretien, où les opérations de nettoyage sont manuelles.

Malgré celà, il est très difficile de ne pas y avoir recours.

En effet, comment imaginer:

- Souder

- Meuler

- Coller

- Peindre

- Usiner

des pièces mécaniques, électriques ou autres, sur lesquelles il subsiste de l'huile, de la graisse ou tout type de souillures.

Et quand on parle de tout type de souillures... il s'agit par exemple des huiles (entières, évaporables, silicone, solubles, végétales), les graisses (calcinées, minérales, synthétiques, végétales), les encres, les vernis, les peintures, les colles, le goudron, le graphite, les cires, les gommes, les produits de protection temporaire, les résines, les produits de polissage...

De plus, ils servent dans les opérations de dilution, d'extraction et servent même de support à d'autres produits actifs (pesticides par exemple).

Tant il est vrai qu'il est difficile de ne pas y avoir recours, que leur consommation annuelle, dans le monde, s'exprime en millions de tonnes, dont 80%ne sont jamais retrouvées (évaporées dans la nature).Pourquoi les accordsvisant à la protection de l'Environnement ne tiennent jamais compte de ces atteintes pourtant réelles et sérieuses.

Parmi les solvants, il faut distinguer:

- LES HYDROCARBURES, plus particulièrement:

- Les hydrocarbures halogénés:

- Les chlorés tels que: trichloroéthylène, perchloroéthylène, chlorure de méthylène

- Les bromés tels que bromochlorométhane, bromoéthane...

- Les fluorés tels que chlorodifluorométhane, bromotrifluorométhane...

- Les hydrocarbures aromatiques, benzène, toluène, xylènes...

- LES SOLVANTS PETROLIERS: les hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et leurs mélanges ( white-spirit, essences spéciales)

- LES ALCOOLS: l'éthanol, le méthanol, les glycols

- LES CETONES: l'acétone, le méthyléthylcétone (MEK)

- LES ESTERS: notamment les acétates

- LES ETHERS: par exemple l'éther éthylique

- LES ETHERS DE GLYCOL: éthylèneglycol, méthylglycol, butylglycol, propylglycol ( Voir notre prochain éditorial)

- Et des solvants marginaux tels que les terpéniques

Vous le savez maintenant, si les solvants sont fort utiles, ils sont aussi très dangereux pour la santé de l'homme et pour l'environnement.

Outre le fait qu'ils portent atteinte à la santé humaine, compte tenu de leur nocivité et/ou de leur toxicité, ils sont aussi inflammables, voire même explosifs pour certains et bien évidemment ont une incidence néfaste sur l'Environnement.

Il existe un moyen théorique pour connaître les effets des solvants sur la santé humaine et sur l'Environnement. C'EST LA FICHE DE DONNEES DE SECURITE DU SOLVANT (qui n'est pas toujours remise par le fournisseur de produits chimiques "loin s'en faut"). Nous précisons bien"théorique" puisque seuls le Chef d'Entreprise, le Médecin du travail et le CHSCT (s'il en existe un dans l'entrepriseont, en régle générale, accès à ce document).

Si cette fiche a effectivement été remise à votre entreprise, vous n'y aurez pas accès, arguant du fait qu'il y a des informations confidentielles dessus, CE QUI EST RIGOUREUSEMENT FAUX.

Quoiqu'il en soit, aujourd'hui l'information et la formation sontobligatoires, et nous allons très vite faire en sorte qu'elles vous soient effectivement dispensées, surtout en termes de mesures de premier secours à prendre, en cas d'incident.

En l'occurence, nous voulons qu'une fiche de données de sécurité composée des éléments qui vous intéressent directement vous soit remise et explicitée.

En effet, imaginons un scénario:

MonsieurDupont avale accidentellement un solvant (çà arrive).

MessieursMartin etLegrand (ses collègues) ont le bon réflexe en appelant le responsable du CHSCT qui malheureusement est absent pour diverses raisons... Le Médecin du travail alors... Il est passé dans l'entreprise la semaine dernière, et impossible de le joindre.

Pauvre Monsieur Dupont...

Nous doutons fort que tous les travailleurs aient reçu une formation de secouriste suffisante pour aider leur collègue. Pensez-vous par exemple que tous les travailleurs connaissent la notion de PLS (position latérale de sécurité, qui permet d'éviter les fausses routes).

Nous nous proposons de "décortiquer" les fiches de données de sécurité lors d'un prochain éditorial.