IMG.jpg

Découvrez le livre du Président de L'APMP qui s'intitule "Les vraies raisons du déficit de la Sécurité sociale".

Il porte à votre connaissance tout ce que vous cachent "impunément":

- la classe politique dans son entièreté

- l'administration et autres organismes publics et...

- les syndicats.

L'auteur a tenu à informer ses lecteurs des agissements qui détruisent notre système de santé.

Pour l'acquérir, vous pouvez en passer commande à l'APMP. Aucune obligation d'adhérer.

pdfbon de commande livre

SOLVANTS...

UN PEU DE MEDECINE

 

Quand les experts parlent des solvants, ils disent: "LA MAGIE DES SOLVANTS" pour évoquer l'étendue, mais aussi la puissance de leurs propriétés.

C'est ce que nous appellerons la "médaille",

Et par définition, il y a le "revers".

En effet, ces chers produits magiques pénètrent avec une extrême facilité dans les organismes, soit par inhalation, soit par absorption dermique.

PAR INHALATION: le sang se charge en toxiques, va des bronches vers le coeur, puis aux différents organes

 

 

PAR VOIE DERMIQUE: les solvants étant des produits chimiques "lipophiles", (c'est-à-dire qui aiment les graisses) et la peau étant un tissu graisseux, ils la traversent très rapidement.

Une fois la peau traversée, c'est la "voie royale", c'est-à-dire: le circuit sanguin.

Une fois dans le sang, ils peuvent atteindre chaque organe de notre corps, y compris le foetus.

 

 

Les solvants pénètrent également dans l'organisme par ingestion (goutelettes en suspension). Le tube disgestif étant fortement vascularisé, les toxiques là aussi se retrouvent très vite dans le sang.

Bien sûr, vous pouvez penser que le corps essaie toujours d'éliminer les toxiques. C'est parfaitement vrai, et pour ce faire, il doit les transformer.

C'est ce qu'on appelle: le métabolisme.

Le plus souvent, ces transformations s'effectuent dans le foie et aboutissent à des produits (métabolites), solubles dans les urines. L'élimination est donc le plus souvent urinaire, mais elle peut être également respiratoire, voire même digestive.

Selon la vitesse d'élimination et le type d'exposition (durée, fréquence...) le toxique sera éliminé ou s'accumulera.

Or, qu'il s'accumule ou non, il y a danger. En effet, dans la plupart des cas, le métabolite à éliminer est souvent plus toxique que le toxique d'origine.